Image non disponible
Slider

Réussir son mémoire technique à partir de 390€

Écrit par
Évaluer cet élément
(6 Votes)

13 points clés pour réussir un mémoire technique pertinent et cohérent

 

 Vous avez décidé de vous lancer dans la rédaction mémoire technique ? Une concentration maximale dans un environnement studieux est recommandée. Ce qu'il faut savoir également c'est que, l’élaboration et la préparation d’une note méthodologique ou d’un mémoire technique demande une connaissance profonde des critères de sélection et des procédures d'appels d'offres.

Ci-dessous quelques conseils et dispositions pour optimiser votre réponse aux marchés publics :


1 - Etablissez un planning. 

De l'organisation du travail de constitution du dossier AO à la vérification des éléments et pièces constitutives demandés via le RC par la maîtrise d’ouvrage et le maître d’œuvre, veillez à ne pas vous laisser envahir par le stress de la date fatidique en vous y prenant à l'avance !

2 - Faites réaliser votre mémoire technique par quelqu'un d'expérimenté.

Afin d’éviter des situations ubuesques, sachez qu’un mémoire technique comme son nom l’indique doit être un document technique, réalisé par des techniciens ou par des professionnels du btp. Ce n'est pas une plaquette publicitaire débordant de photographies inutiles, ou un document établi par de simples secrétaires qui s’essayent et découvrent les métiers du bâtiment. La rédaction d'un mémoire technique nécessite la mise en place d’une méthodologie adaptée à chaque réponse de dossier de consultation.

3 - Evitez les copier-coller classique d’une époque révolue.

Le mémoire technique doit être personnalisé et adapté à chaque candidature. Pour autant, il ne s’agit pas de refaire tout le mémoire technique à chaque fois. Le plan initial du mémoire doit présenter les éléments clés de l'entreprise (Présentation de l’entreprise, références, historique, expérience, savoir-faire, organigramme, procédures, schémas et documents techniques, moyens techniques, gestion des déchets, etc...). Cette base de travail doit être actualisée systématiquement pour chaque marché. Enfin, le contenu du mémoire doit-être satisfaisant et pertinent, afin que votre offre soit notée à sa juste valeur.

4 - Soignez et améliorez l’esthétique de votre mémoire.

Cela  valorisera l’image de votre entreprise qui ne peut qu’être bénéfique pour renforcer votre notoriété. En effet, la lecture de votre mémoire doit être la plus claire et la plus succincte possible. Pour cela des astuces de bon sens peuvent faire la différence : une très bonne charte graphique, un sommaire structuré et architecturé, pas plus de deux couleurs pour le texte, une a deux polices maximum, mise en valeur de votre entreprise par une argumentation objective etc. Pensez à améliorer le packaging de votre réponse en toute cohérence et d’imprimer sur du papier recyclé.

5 - Sachez rassurer et convaincre en apportant des réponses précises et pertinentes.

Il est essentiel de répondre exactement à chaque question du règlement de la consultation, supprimer les chapitres ou les rubriques inutiles, afin de répondre spécifiquement au marché et obtenir la meilleure note technique sur vos différents dossiers d’appels d’offres. Pensez à rassurer et convaincre l'acheteur public. Les collectivités doivent s’apercevoir que votre société a bien lu et répondu aux éléments clés du cahier des charges, etc...

6 - Apportez toutes documents utiles pour valoriser votre offre technique.

Pour valoriser votre candidature, des documents explicatifs pourraient être joints au mémoire technique tels que : diplômes, certifications, graphique, schémas explicatifs, plan d'installation de chantier, notes de calculs justificatives, SOPAQ, SOPAE, Plan d'assurance qualité ISO 9001, démarche de management environnemental ISO 14001, démarche d'insertion sociale, note méthodologie en milieu amianté, fiches produits, etc...

7 - Insérez les clauses d’insertion sociale.

Conformément au Code du travail et du Code des Marchés Publics, plusieurs articles de l’Ordonnance du 23 juillet 2015 et du Décret du 25 mars 2016, relatifs aux marchés publics, permettent au maître d’ouvrage de proposer, dans le cahier des charges de ses marchés, une clause sociale. Les clauses d’insertion font partie des moyens juridiques offerts par le Code des Marchés Publics pour promouvoir dans l’emploi les personnes qui en sont éloignées. Ce chapitre doit être traité avec la plus grande considération puisqu’il a de plus en plus d’importance sur la note finale.

8 - Respectez scrupuleusement les directives en matière Insertion des personnes handicapées.

Au-delà de l’insertion professionnelle dans l’entreprise, la reconnaissance du handicap donne accès à des dispositifs spécifiques mise en place par Cap Emploi, l’Agefiph et la MDPH « Maison départementale des personnes handicapées ». Cela permet un accompagnement personnalisé et aménagement du poste de travail afin de mieux vivre le monde du travail en milieu ordinaire. Ça fait partie des petits plus d’une offre qui peuvent permettent de faire la différence

9 - Enrichissez votre mémoire technique.

Inclure par exemple des chapitres de qualité environnementale, gestion des déchets, gestion des nuisances, mais surtout répondre concrètement à la problématique de l'acheteur public etc... Cela consiste à enrichir votre mémoire technique et donc vos réponses d'un appel d'offre au mieux disant.

10 - Développez votre expertise à travers votre offre technique.

Ne pas hésiter à développer vos spécificités techniques de l'entreprise à travers vos réponses AO, faire un véritable chapitre avec des schémas techniques etc. afin d’expliquer les différentes phases du marché présenti. À ce sujet voici un exemple de mémoire technique expliqué en vidéo.

 11 - Faites une liste de toutes les pièces justificatives nécessaires.

En cas de variante, l'entreprise devra joindre tous les justificatifs, procédé d'exécution, fiches produits, photos si nécessaire, planning si besoin, études, note méthodologique et notes de calculs, etc...

12 - Apprenez de vos erreurs. 

Après chaque dépôt de candidature, il est important de tenir compte des retours d’expériences et remarques de vos interlocuteurs comme par exemple la maîtrise d’ouvrage ou la maîtrise d’œuvre, afin de faire évoluer votre mémoire explicatif car vos réponses doivent être ajustées en fonction de la région sur laquelle vous soumissionnez et des préoccupations particulières de l’acheteur public.

13 - Demandez des explications sur le résultat des appels d'offres. 

Pour optimiser la stratégie de l'entreprise et améliorer vos futures réponses AO, pensez à demander au maître d'ouvrage ou à l'acheteur public de vous fournir les raisons d'avoir été retenue comme l'adjudicataire du marché "point fort point faible" ou les motifs détaillés du rejet de l'offre, en faisant référence à l’article 83 du Code des marchés publics pour les marchés à procédure adaptée.
 

La rédaction pertinente de ce document stratégique ouvre l’opportunité à toute entreprise de gagner des points sur la partie technique, permettant de prendre l’avantage sur vos concurrents.


Expert mémoire technique, nous pouvons effectuer un audit gratuit de votre mémoire technique pour vous proposer la meilleure solution adaptée pour valoriser votre offre technique

Découvrez vite nos différentes solutions techniques et prestations mémoire technique sur-mesure.

 

Lu 9554 fois Dernière modification le dimanche, 01 juillet 2018 09:30
Slider


A très bientôt pour de fructueux échange et d'authentiques succès !

 
Untitled Box

Hello men !